01/11/2008

La France se présente sur ProWein 2008

un grand écart réussi


Tout en préservant la tradition, les producteurs de vin français travaillent de plus en plus en s’orientant sur le marché. La France, pays du vin, a réussi le grand écart entre la production de vins de château classiques, traditionnels et de vins de marque modernes, jeunes et fins. Produire moins, mieux et de manière plus orientée sur la demande : c’est la voie choisie par la France.

C’est avec 47 millions d’hectolitres – la plus petite récolte depuis l’année 1991, marquée par de fortes gelées – que les viticulteurs français démarrent la commercialisation du millésime 2007. Comme partout en Europe, les augmentations des prix des matières premières et des frais de transport s’ajoutent aux pertes de récolte pouvant atteindre 30 pour cent, dues à la météo. Malgré ces difficultés, les visiteurs des stands français de ProWein 2008 peuvent se réjouir à l’avance de bons vins à des prix raisonnables.

Avec l’Espagne et l’Italie, la France fait partie des trois plus grands pays viticoles du monde. La France est le leader mondial, avec une production annuelle moyenne de 55 millions d’hectolitres. Environ 470 AOC et bien 150 origines protégées pour les vins de pays témoignent de la très grande variété de la palette d’offre. Du petit viticulteur au groupe viticole international, ils sont tous intégrés dans la structure de production des 144 000 entreprises productrices en tout. Environ trois quarts des entreprises commercialisent leurs vins elles-mêmes. En 2006, la France a exporté 2 423 000 hectolitres de vin d’une valeur de 600 millions d’euros en Allemagne. L’Allemagne est donc le deuxième marché acheteur pour les vins français en quantité, après la Grande-Bretagne et avant les USA. En valeur l’Allemagne occupe la troisième place : 13,8 millions d’hectolitres d’une valeur de 5,6 milliards d’euros en tout ont été exportés en Allemagne. (Source : douanes françaises / SOPEXA)

Reflet du secteur viticole français
Environ 400 des 3 000 exposants de ProWein viendront de France. Ils se présenteront sur leur propre stand, sur un des dix stands communautaires régionaux au total ou par le biais de leurs importateurs. Les régions suivantes se présenteront ensemble sur des stands communs (nombre d’exposants entre parenthèses) : l’Alsace (18), la vallée de la Loire (44), la région Rhône-Alpes (3), la Corse (4), le Sud-Ouest (20), l’Aquitaine (23), Bergerac (11), la Provence (6) et la vallée du Rhône (32). Pour la première fois, les producteurs d’AOC et de vin de pays du Languedoc et du Roussillon se présenteront ensemble. Sous la nouvelle marque « Sud de France », le Sud de la France est le plus grand groupe avec 57 exposants.

Outre un grand nombre de petites entreprises et de domaines viticoles, les « grands acteurs » de France seront bien sûr à nouveau représentés sur ProWein 2008 : en tête les géants du vin Les Grands Chais de France et le groupe Castel. Ackermann-Remy Pannier ou Bouvet-Ladubay présenteront des spécialités de la Loire. Les maisons de négoce de vins renommées les plus importantes de Bordeaux annonceront également la couleur à Düsseldorf, par exemple Grands Vins Gironde, Ginestet ou Dourthe Kressmann. En ce qui concerne le Rhône, outre quelques négociants comme Jérôme Quiot ou Gabriel Meffre, de nombreuses coopératives comme la Cave de Cairanne, les Vignerons Ardéchois ou les coopératives de Rasteau ou de Tain l’Hermitage seront également représentées. Le groupe de coopératives Blasons de Bourgogne, la maison de négoce Boisset ou bien des maisons traditionnelles comme Albert Bichot et Maison Latour s’occuperont entre autres de la palette d’offre de bourgognes. Le Sud-Ouest sera entre autres représenté par les coopératives Vignerons de Buzet et les Producteurs Plaimont. En ce qui concerne le Sud, les caves les plus importantes (Skalli, Bessière, Jean Jean) mais, également, des coopératives leaders (Vignobles Foncalieu, UCCOAR, Vignerons Catalans, Val d’Orbieu), seront représentées. Les maisons de champagnes comme par exemple Laurent Perrier, Champagne de Saint Gall ou Nicolas Feuillatte seront également présentes.

SOPEXA offrira, avec son stand communautaire dans le hall 5 et la zone de dégustation appréciée « France 2008 », une première aide d’orientation dans la diversité de la palette d’offre française. Ici, les visiteurs professionnels pourront déguster tranquillement les 100 meilleurs vins des régions de France ou participer aux dégustations commentées, afin de visiter ensuite de manière ciblée les exposants de leur choix sur leur stand.

Le site de salons de Düsseldorf est indispensable
Pour les exposants français ProWein, qui a lieu chaque année, est un des salons les plus importants qui soit, en particulier en raison de la date précoce en mars et de l’orientation conséquente comme salon professionnel. Christoph Palmowski (PHOTO), directeur du marketing des Vignerons Catalans du Roussillon, trouve ProWein indispensable : « Nous avons ici un forum idéal pour nos vins, que ce soit dans le domaine du commerce spécialisé ou dans le domaine du commerce des denrées alimentaires. » Wolfgang Zuzok (PHOTO) de Vinergie à Düsseldorf, qui participe depuis le début, est également de cet avis. Le gérant représente avec Vinergie les coopératives françaises les plus importantes du Sud-Ouest, de la Provence, du Rhône et de Bourgogne. « Nous avons au programme des vins variés qui interpellent surtout le commerce spécialisé. ProWein est un bon forum pour ces produits. Avec l’extension de notre gamme en direction du commerce des denrées alimentaires nous sommes vraiment à notre place ici. ProWein est le seul salon où Vinergie se présente sous son propre nom et auquel toutes les coopératives concernées participent ensemble. Tous les décideurs de France sont alors bien sûr présents sur le stand. »

Mais ProWein a également une importance internationale pour la France. « Nous nouons de plus en plus de contacts internationaux pendant le salon », déclare Palmowski. Jean-Marc Poincot, directeur des exportations de la maison de négoce de vins bordelaise GVG Grands Vins Gironde, apprécie également l’orientation internationale : « ProWein est l’endroit où nous trouvons pour nos vins exactement les clients potentiels que nous cherchons. Le marché est ouvert aux bons vins pour le commerce de denrées alimentaires haut de gamme et pour le commerce spécialisé. Ceci n’est pas valable que pour l’Allemagne. L’an dernier sur ProWein, nous avons noué des contacts avec des importateurs de Biélorussie et maintenant nous vendons également en Mongolie. » Le site de salons de Düsseldorf est incontournable pour lancer et établir une marque internationale. Gertjan van Arkel (PHOTO), directeur de l’exportation chez Chamarré SCA, en est convaincu lorsqu’il dit : « Puisque nous avons l’ambition de positionner la marque Chamarré à l’échelon international, nous devons être présents sur les grands salons internationaux. ProWein offre la possibilité de soutenir nos activités encore récentes, en particulier en Europe de l’est. Outre le marché allemand, nous atteignons également notre clientèle potentielle en Scandinavie, en Suisse et en Autriche. »

Produits classiques et tendance
Des qualités raisonnables à des prix raisonnables et une palette d’offre de vins qui satisfait la demande des consommateurs – c’est la devise dans le hall de la France sur ProWein 2008. Les cuvées classiques des différentes régions viticoles y ont leur place, au même titre que les vins fruités légers de toutes les couleurs. Avec les vins rosés, qui sont tendance, la France peut marquer de très bons points sur le salon. Les producteurs français réagissent aux besoins des personnes qui n’ont pas encore l’habitude de boire du vin avec des concepts qui rappellent ceux des marques et des accessoires dans le vent modernes. Des vins sans alcool et à teneur réduite en alcool tiennent compte de la tendance à se régaler sans nuire à sa santé, de même que la palette d’offre de vins biologiques ou de vins issus d’une production intégrée, dont la demande dépasse de temps à autre l’offre.

Les visiteurs peuvent déjà se réjouir des premiers vins des nouvelles appellations comme par ex. AOC Languedoc, AOC Côtes de Bordeaux ou AOC Malpère. De plus, les Vins de Pays des Vignobles de France, qui sont maintenant reconnus conformément à la législation française sur le vin, seront présentés officiellement pour la première fois dans le cadre de ProWein 2008. La palette d’offre de la France sera complétée par des innovations intéressantes dans le domaine des spiritueux, par exemple du pastis bleu ou une liqueur à base de roses, de violettes et de coquelicots.

L’auteur Brigitte Engelmann travaille comme journaliste freelance pour différentes publications consacrées au vin.