Main content of this page

Anchor links to the different areas of information in this page:

You are here: ProWein. Professional articles.

Article professionnel: D’où viendra votre prochain grand vin

D’où viendra votre prochain grand vin


Notre vision sur les vins est en train de changer. Alors que dominent encore les bourgognes et les barolos, les cabernets et les chardonnays, ces vins qui nous étaient familiers dans le passé sont peu à peu en train de prendre de plus en plus de distance auprès du consommateur ordinaire. Les prix des vins reconnus comme des stars dans le milieu du vin augmentant, ils laissent de la place et donnent du piquant à quelques étoiles montantes. Cela ne veut pas dire que l’Öküzgözü en provenance de Turquie va bientôt remplacer votre cabernet, mais cela signifie que vous aurez certainement bientôt l’occasion de goûter plus souvent un Öküzgözü – ce qui est une bonne chose et qui ne fut certainement pas toujours le cas.

Les personnes qui boivent du vin sont aujourd’hui moins tenues par les conventions que par les décennies passées. Les classifications des Bordeaux et des Bourgognes sont moins importantes et moins intéressantes pour bon nombre de nouveaux buveurs de vin que les vins Qvevri de Georgie ou même les Rieslings des Finger Lakes dans l’Etat de New York. Les raisons en sont bien sûr complexes : les prix en hausse y ont une certaine influence car les nouveaux vins à la mode ont tendance à avoir des prix bien placés mais d’autres forces encore plus importantes agissent aussi comme le retour aux valeurs et le besoin de savoir ce qui se cache derrière un vin local et naturel ; à la sensation de découverte s’ajoute le fait d’explorer ces régions viticoles moins connues.

Alors que nous sommes nombreux dans la distribution à être réticents vis à vis de régions qui n’ont pas encore totalement tiré parti des investissements faits, il convient de noter que ce sont justement ces régions qui, avec leurs vins, acquièrent de plus en plus l’attention d’un public international ; chaque région a ses propres apôtres, assurant l’accès à une curiosité croissante et à une audience prête à prendre des risques. Il est donc grand temps de prêter attention aussi aux vins qui n’appartiennent pas aux clichés classiques habituels. Il est temps de s’intéresser à des régions qui vont nous apprendre des choses sur la diversité et la beauté du vin. Il est temps de commencer à nous intéresser à des parties du monde auxquelles nous n’avions jamais encore porter attention ! Ci-après, quelques unes de mes régions préférées qui sont en train de se faire une réputation et, dans un avenir très proche, devenir la prochaine grande découverte dans les vins.


La Turquie

Vous n’avez pas encore entendu beaucoup parler des vins de Turquie ? Bon, ce n’est pas vraiment étonnant mais sachez quand même que l’industrie du vin en Turquie a des racines qui remontent à des milliers d’années et qu’il est attesté qu’elle fut la première à produire une boisson connue sous le nom de « vino » entre 4000-3000 avant l’ère chrétienne.

La Turquie est en train de venir l’acteur majeur dans le milieu du vin des prochaines années. La Turquie est déjà l’une des régions viticoles les plus prolifiques au monde avec des rendements annuels de plus de 4 millions de tonnes1 - la sixième au monde - plus connue pour sa production de vin de table et de raisins que de vin mais c’est en train de changer tout doucement.

Près de 28 millions de litres de vin2 sont produits annuellement en Turquie, soit peut être la moitié du potentiel global sur la base des plantations actuelles. Déjà la possibilité de doubler la production alors que la quantité est déjà élevée tout en améliorant la qualité (le prix moyen d’un litre de vin turc est passé de $1.36 en 2006 à $3.25 en 2011)3 montre que la Turquie est vraiment prête à faire des incursions sur le marché mondial des vins premium - ce qui n’était pas pensable il y a seulement une dizaine d’années.

Et maintenant au sujet d’Öküzgözü. Ce cépage pourrait devenir la révélation parmi les nombreuses variétés que propose la Turquie. Parmi les variétés propres à la Turquie, et qui sont nombreuses, l’Öküzgözü se caractérise par un juste équilibre entre caractère et goût en bouche, me rappelant un Dolcetto avec ses arômes frais et fruités et son grand caractère doux et clair. J’y goûte dès que j’en ai l’occasion. Même si l’exploitation viticole n’a pas encore atteint le niveau où elle devrait être, il y a toutefois quelques bons exemples qui laissent espérer.

La Chine
Alors que la Turquie peut se targuer d’avoir un historique impressionnant sur les vins et un grand vignoble pour accompagner cette histoire, la Chine est quant à elle plutôt une débutante dans le milieu viticole. Mais comme on le voit chez les Chinois, lorsqu’ils décident de faire quelque chose, ils le font à grande échelle. Ainsi le vignoble chinois est-il passé de 300.000 hectares en 2000 à près de 600.000 ha.4. Aujourd’hui, le rendement est de plus de 10 millions de tonnes de raisins5, plaçant la Chine parmi les premiers producteurs de raisins au monde.

La production de raisins explose certes en Chine mais la production de vin - même si elle croît rapidement – suit un rythme plus lent. Des investissements de la part des maisons réputées mondialement, telles que les domaines Barons de Rothschild et LVMH, laissent penser que la prospection des terroirs et de la production tient compte, même en phase de test, des standards les plus élevés en vigueur dans le monde.

Alors que la Turquie propose à la commercialisation toute une panoplie de variétés de cépages locaux, la Chine, elle, doit compter sur des matières clonées importées. Du fait de son marché intérieur, des terroirs et des pressions internationales, plus de 60 % des cépages plantés en Chine sont en Cabernet Sauvignon6. Reste à voir si le monde a attendu qu’il y ait une autre source de Cabernet Sauvignon mais, à court terme, si les Cabernets chinois peuvent concurrencer avec les meilleurs vins du monde dans leur catégorie, ils seront alors une méthode facile pour évaluer le potentiel de ces régions viticoles chinoises. Il ne fait aucun doute que dans ce gigantesque pays, avec de l’argent et les moyens mis en place, vont apparaître des vins de renommée mondiale. Comme c’est passionnant d’en être le témoin dès le départ !

La Turquie et la Chine peuvent certes se targuer de jouer dans la cour des grands de la filière viticole, cela vaut quand même la peine de se pencher sur les articles qui l’an passé ont fait la une des médias.

Les Finger Lakes dans l’état de New York
La région, depuis longtemps bien connue pour ces rieslings, est l’endroit où quelques investissements internationaux ont ouvert les yeux à plus d’un. Paul Hobbs et Johannes Selbach ont créé un joint venture pour développer 67 acres sur la rive sud-est du lac Seneca. Ce n’est pas le premier investissement étranger dans la région mais le plus gros. Il a été largement repris par les médias, donnant aux vins de cette région restés jusqu’à présent pour la plupart méconnus une couverture médiatique sans précédent.

La République de Géorgie
Après des années marquées par un intérêt croissant pour les vins dits orange et pour la fermentation dans des amphores, la Géorgie est finalement en train de conquérir le monde avec ses vins Qvevri. Les vins traditionnels de Géorgie, qui vieillissent dans ces amphores en argile de Qvevri, créent un lien historique entre les interprétations contemporaines de ce style de vin et leurs racines. Bien qu’ils ne conviennent certainement pas à tous les palais, les vins Qvervi peuvent être fascinants et servir à ouvrir la porte à des vins à la fois historiques et contemporains de régions restées jusqu’alors inconnues des connaisseurs en vin.

ProWein 2015
ProWein 2015 va certainement en 2015 écrire l’une des plus belles pages de son histoire. Déjà considéré comme le plus grand salon au monde pour les professionnels du vin, c’est aussi très vraisemblablement le seul endroit au monde où l’on peut déguster ces grands crus de ces régions émergentes aux côtés des grandes régions viticoles « classiques » à travers le monde. Pendant trois jours, ProWein, le salon international des vins et spiritueux, qui se tient à Düsseldorf, Allemagne (du 15 au 17 mars 2015) va permettre aux professionnels du monde entier d’avoir accès aux plus grands crus et producteurs de toute la planète leur donnant la liberté de découvrir tous les nouveaux développements fascinants qui ont eu lieu l’an passé dans le milieu du vin ou ceux qui feront parler d’eux dans le futur.

Gregory Dal Piaz travaille depuis plus de trois décennies dans le domaine du vin. Ayant commencé dans un restaurant pour passer ensuite au commerce de détail, il est aujourd’hui rédacteur en chef de snooth.com.


Vous pouvez trouver des photos de ProWein 2014 sur notre base de données dans la rubrique “Press Service” sur le site www.prowein.com.

Contact presse :
Messe Düsseldorf GmbH, ProWein Press Service
Corinna Steffens et Brigitte Küppers (assistante)
Tel. +49 (0)211 4560 -598 and -929
SteffensC@messe-duesseldorf.de, KueppersB@messe-duesseldorf.de

Pour en savoir plus : veuillez consulter
www.prowein.com et sur les réseaux sociaux :
Facebook : www.facebook.com/ProWein.tradefair
Twitter : https://twitter.com/ProWein


Sources
1 http://www.tcp.gov.tr/english/sectors/sectoringpdf/agric/wine.pdf

2 Durmus Ozdemir Turkey’s Arduous Journey from Vine to Wine
http://www.wine-economics.org/aawe/wp-content/uploads/2013/10/AAWE_WP143.pdf

3 http://www.tcp.gov.tr/english/sectors/sectoringpdf/agric/wine.pdf

4 Per Karlsson BK Wine Magazine The world’s grape growing (vineyard) surface area 2000-2012 http://www.bkwine.com/features/winemaking-viticulture/worlds-grape-growing-vineyard-acreage/

5http://gain.fas.usda.gov/Recent%20GAIN%20Publications/Fresh%20Deciduous%20Fruit%20Annual_Beijing_China%20-%20Peoples%20Republic%20of_11-29-2013.pdf

6 Li Demei Decanter China Finding the Best Wine grape in China http://www.bkwine.com/features/winemaking-viticulture/worlds-grape-growing-vineyard-acreage/

More informations and functions

Press mailing list

Press photos